dimanche 3 juillet 2011

JENN STERGER : LA FEMME FATALE QUI A FAIT TOMBER BRETT FAVRE DE SON PIÉDESTAL...


Mauvaise fin de carrière pour le légendaire quart-arrière Brett Favre. C'est le moins que l'on puisse dire. Le célèbre numéro 4 des Vikings du Minnesota a annoncé sa retraite en janvier dernier. Et cette fois-ci, contrairement à de précédentes décisions prématurées, tout indique qu'il a accroché ses crampons pour de bon. Il y a deux ans, il avait presque réussi à conduire les "Viks" jusqu'aux grands honneurs. La saison passée, il comptait finir le travail et aider son club à gagner le championnat du Super Bowl. Tout a été plutôt de travers. Favre a mal joué. Ses receveurs ne l'ont pas aidé. Il a subi des blessures qui ont mis fin à son incroyable série de départs consécutifs. Et le bouquet fut ce scandale qui a éclaté en octobre dernier, quand le site web DEADSPIN a révélé qu'en 2008, alors qu'il jouait pour les Jets de New York, le quart-arrière étoile avait envoyé des images pornographiques et des textes "salés" à Jenn Sterger, une employée de l'équipe new-yorkaise qui réalisait des entrevues télévisées avec des gens connues, sur les lignes de côté du terrain de football, avant les matchs.



Cette affaire a déclenché une tempête médiatique dans laquelle les partisans et les détracteurs de Favre se sont déchaînés. Le principal intéressé a avoué du bout des lèvres qu'il avait "texté" des messages "inappropriés" en téléphonant à Sterger, mais il a nié lui avoir transmis des photos de son pénis. Sur le plan de ses performances sur les terrains de football, cette intrigue explique peut-être en partie pourquoi Favre a été aussi erratique en deuxième moitié de saison à New York en 2008, ainsi que la mauvaise qualité de son jeu en début de campagne l'an dernier. Ce qui est surtout dommage, c'est la peine que cette histoire a causée à son épouse Deanna. Âgée de 42 ans, mariée à Favre depuis quinze ans, et mère de ses deux enfants, cette femme courageuse a vaincu le cancer du sein en 2004, et elle a grandement aidé son footballeur de mari à se défaire de ses dépendances à la drogue et à l'alcool. Devant cette autre épreuve sous forme de scandale, celle qui a connu son futur époux sur les bancs d'école avant qu'il en fasse une fille-mère, a déclaré aux médias qu'elle s'en remettait à sa foi en Dieu pour l'aider en ces temps difficiles pour le couple (photo ci-dessous).



Quant à Sterger, congédiée par les Jets en 2009, elle a gardé le silence pendant les mois qu'a duré l'enquête de la Ligue Nationale de Football au sujet de cet épisode peu glorieux de la vie et de la carrière de Favre. Au terme de cette enquête, les autorités de la NFL ont jugé qu'il n'y avait pas de preuve que l'ex-quart des Packers de Green Bay ait contrevenu aux règlements du circuit. Mais Favre a dû payer une amende de $ 50 000 pour avoir refusé de collaborer avec les enquêteurs. Une fois l'affaire close, Jenn Sterger a brisé son silence en avril dernier pour se défendre contre ceux ou celles qui croient qu'elle s'est servie du battage publicitaire énorme qui a entouré le scandale, pour faire avancer sa propre carrière de journaliste sportive. Au contraire, affirme-t-elle, cette affaire a nui à son image publique. Sterger a même engagé un avocat pour que les messages vocaux de Favre, enregistrés sur son téléphone, ne puissent être diffusés publiquement par DEADSPIN ou d'autres sources. Elle voulait manifestement étouffer cette histoire et ne plus être identifiée à outrance à "cette fille" à qui le footballeur célèbre a fait des avances à caractère érotique au téléphone.



Elle a livré sa propre version des faits en racontant que tout a commencé quand un homme vêtu d'un blouson des Jets l'a accostée un jour pour savoir qu'est-ce qu'elle répondrait si Brett Favre lui demandait son numéro de téléphone. Comprenant immédiatement que son interlocuteur était envoyé par Favre, qui désirait entrer en relation avec elle, Sterger répliqua : «Je répondrais que j'aime beaucoup mon emploi et que l'on m'a dit que je ressemblais pas mal à sa femme.» Ouuuuuuu ! Bien envoyé ! Belle passe de touché ! Il est vrai que la direction des équipes de la NFL défend aux membres de leur personnel d'avoir des relations sentimentales ou sexuelles avec les joueurs, sous peine de congédiement en cas de désobéissance. Jenn Sterger ignore comment Brett Favre a pu obtenir son numéro de cellulaire. Chose certaine cependant, elle a tellement fait d'efforts pour se faire remarquer afin de percer dans le métier de reporter sportif pour les médias électroniques, qu'elle ne voulait pour rien au monde compromettre sa carrière à cause d'un scandale sexuel avec Favre ou un autre joueur. Je vais en écrire bientôt davantage sur ce sujet sur mon site BELLES À CROQUER (http://bellesacroquer.blogspot.com). C'est à suivre !

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Inspiring story there. What occurred after? Thanks!